Cuves de Sassenage – 09 février 2019

Cuves de Sassenage, le 09/02/2019
Participants : Julien, François, Yves, Pierre Cyrille
TPST : 8h00

Nous nous sommes retrouvés comme prévu, vers 7h et sans pain au chocolat, au petit parking du pied des Cuves (étonnamment plein par ailleurs, au vu de la ruelle qui y
mène).
Quelques minutes plus tard nous avons été rejoins par l’équipe des « Citrons Ficelés » (rebaptisé « Les Citrons Pressés » pour l’occasion). Ces derniers ce sont préparés
en deux temps, trois mouvements et sont partis en premiers à l’assaut de la cavité. Nous les avons suivis peu après, sous un ciel particulièrement gris et humide.

La porte d’entrée à badge franchie, nous avons commencé la visite par la galerie des touristes. Ce qui nous a permis d’admirer les salles couvertes de béton, de
poutres métalliques rouillées et de balustrades repeintes. La fin de cette section est marquée par la salle Saint-Bruno, où nous avons rejoint les Citrons Pressés pour
la dernière fois de la journée.

Nous avons poursuivit notre périple par des galeries remplies d’éboulis, qui longent le cours du Furon, avant de déboucher à la Salle à Manger. Ici, sous le pont de
singe suspendu à 4-5 m dans le vide, nous avons fait le point. En effet, le niveau d’eau de la salle indiquait 24cm, la température extérieure étant douce et la météo
pas vraiment dégagée. Pour éviter de rester coincé, Cyrille prend la prudente décision, avec l’appui du groupe, de ne pas poursuivre jusqu’au fond des Cuves. Nous
irons donc jusqu’à la salle Lafforge, avant de faire demi-tour.

Nous sommes sortis de la Salle à Manger par la galerie des Planches, puis avons continué en direction du puis de Lavigne en passant par le P 13, la salle des Cascades
et enfin la salle des Sables (sans rompre le vieux câble semi-immergé qui ne demandait que ça). Le tout dans un décors de silex acérés, d’eau claire et de colonies de
moules. Arrivés en bas du puis de Lavigne aux alentours des 10h30, nous avons décidé de prendre la superbe Rivière des Benjamins. Après avoir vidé plusieurs marmites
dans les bottes de Seb, nous avons finalement débouché sur la salle de Lafforge.

La suite nous donnait vraiment envie, cependant nous arrivions au terme du timing fixé précédemment. Nous avons donc refranchit la rivière des Benjamins dans l’autre
sens, avant de remonter, alourdis de quelques kilos de flottes, le puis de Lavigne. La pause déjeuner tant attendue a alors été décrétée au niveau de la salle des
sables.

Une fois restaurés, nous avons pris le même chemin qu’à l’aller pour sortir de la grotte. Un petit curieux, Pierre pour ne pas le citer, a eu la bonne idée de prendre
un passage alternatif au niveau des Planches. Cette galerie bis c’est révélée délicieusement étroite et mouillée (en vrai c’est plein de boue, faut pas repasser par
là).
Nous voici enfin de retour à la salle à Manger. Comme on avait un peu de temps, nous sommes aller voir le joli siphon juste à côté.

Après cela (et oui, ce n’est pas encore finit) nous sommes revenus à la salle St-Bruno, dans la galerie des touristes. Sans oublier de râler au passage sur le manque
de matériel stocké derrière l’armoire, nous avons entrepris d’explorer un peu plus en détails la partie visitable par Mr. Tout-le-Monde (et sans toucher aux barrières
s’il-vous-plait!). Autrement dit, pour finir, on a essayé de prendre toutes les galeries interdites aux touristes et donnant sur le Furon. Qui n’avait pas l’air plus
haut qu’à l’aller par ailleurs. Et voilà, nous nous sommes retrouvés dehors vers 16h. Un petit instant lavandière dans le cours du torrent pour enlever le gros de la
boue des tenues, puis nous nous sommes rentrés de part chez nous (et toujours avec le sourire!).

Julien